Skip directly to content

Des vacances différentes : jeûner en randonnant

on jeu, 09/22/2016 - 19:33

Des vacances différentes : jeûner en randonnant

Et si cette fois-ci nous explorions une nouvelle façon de prendre le large? Randonner, certes, mais sans nourriture, voilà tout un défi. Et pourtant…cela peut paraître incompatible. Or, il est de plus en plus fréquent de voir le jeûne associé à une activité physique douce nécessitant un effort modéré, comme la marche. Ses bienfaits sont incontestables et bien concrets : une motivation pour effectuer les changements nécessaires à notre mieux-être, des bénéfices physiques mesurables et surprenants, un état d’esprit positif et créateur, une fierté d’accomplissement, une rencontre avec soi et la nature.

Des vacances pour qui?

Pour des individus en santé qui ont le goût de se responsabiliser, de se prendre en charge, de poser des gestes concrets comme arrêter de fumer, manger cru, faire pousser la vie, modérer les sucres, les excitants, bouger, se ressourcer, perdre du poids, prendre du recul, bref prendre du temps pour soi. Peu importe les objectifs visés, l’expérience du jeûne aide adopter de saines habitudes de vie, gage de santé et vitalité.

Pourquoi jeûner?

La manifestation de symptômes physiques ou psychologiques tout comme la maladie survient dans l’organisme lorsque la toxémie qui y existe surpasse le seuil de tolérance de notre corps. Peu importe d’où proviennent ces toxines (alimentation, stress, pollution, mode de vie incorrect), s’abstenir de nourriture permet de les éliminer. En une semaine de jeûne et randonnée, on pourra se débarrasser d’une bonne partie des toxines, mais certainement pas de toutes. Par la suite, la mise en place d’une bonne hygiène de vie en tenant compte des quatre piliers de la vitalité - l’activité physique, l’alimentation, l’équilibre émotionnel et le repos - permettra de maintenir les acquis du jeûne. Ainsi, chacun des jeûnes suivants permettra un nettoyage plus en profondeur.

Et la randonnée dans tout ça?

Bien dosé, l’exercice physique influence positivement tous les systèmes du corps. Que se passe-t-il lorsqu’on marche quelques kilomètres? Le rythme de la respiration s’accroît tout en activant la force et la fréquence des battements cardiaques. Le sang est propulsé plus rapidement, ce qui accroît les échanges gazeux, l’alimentation cellulaire et l’évacuation des déchets. Les mécanismes d’élimination sont stimulés, (reins, intestin, poumons et peau) ce qui favorise leur travail. Et surtout, les randonnées nous permettent d’être en contact avec tous les éléments de la nature et de profiter de ses bienfaits : l’air pour se rafraîchir, l’eau pour se purifier, se détendre et se dynamiser, la terre pour se décharger des ions positifs et le soleil pour nous apporter chaleur et vitamine D. Une marche en conscience nous procure un calme intérieur en déviant notre attention de nos pensées parasites. Au bout du compte, une saine fatigue et une fierté d’accomplissement.

Une expérience inoubliable

Bien sûr, les gens motivés et disciplinés peuvent suivre un programme de jeûne et randonnée seuls à la maison. Cependant, sortir de notre cadre habituel, partager l’expérience avec d’autres, découvrir un coin de pays, obtenir des conseils, être rassuré à l’occasion, tout cela facilite la pratique. Cette expérience à priori rébarbative se transforme en vacances inoubliables pour le corps et l’esprit, en partage riche de connaissances où la rencontre des autres sera une motivation supplémentaire pour mettre en place les changements souhaités.

Vérifiez les dates de séjour